Nouvelle-Zelande

2018

NZ
MILFORD SOUND...

Le ciel est d’un bleu profond, les sommets enneigés et le soleil éclatant ...

 

NOUVELLE ZELANDE 2018

Ile du sud, le retour ...

Christchurch

Il nous restait quelques endroits à voir dans l’île du Sud. Le sud de Christchurch, le sud du sud, le Fjordland, les glaciers, les lacs, les rivières. On croirait réécrire les paroles des tubes de notre jeunesse…

Hop, en route vers de nouvelles aventures.

Point de départ de notre périple, Christchurch, toujours blessée par le tremblement de terre de 2011 peine à se reconstruire. La cathédrale continue de s’effondrer et les quartiers reconstruits manquent d’âme. Heureusement, les bords de l’Avon gardent leur charme bucolique.

Au sud de la capitale, à Duvauchelle, un quartier français. Les noms ont traversé les siècles et fleurent bon notre terroir car cette île fut française, un temps.

 

NZ-fevrier2018-18-resized
NZ-fevrier2018-17-resized
NZ-fevrier2018-15-resized
NZ-fevrier2018-16-resized
NZ-fevrier2018-6-resized
NZ-fevrier2018-5-resized
NZ-fevrier2018-9-resized
NZ-2018-1460-resized
NZ-2018-1458-resized
NZ-2018-1444-resized

 

Milford Sound

A l’approche du Fjordland, les rares villages sont de plus en plus distants et cèdent la place à des prairies couvertes de moutons, paisibles et encore protégés par leur épais manteau laineux. Les vallées deviennent étroites, la route sinueuse et les stations-services de plus en plus rares. Dernier plein à Te Anau avant de se lancer vers le Milford Sound à 140 km, en longeant des lacs magnifiques où les sommets se mirent parfaitement : pas besoin de trucage numérique.

C’est sous un ciel plombé que nous embarquons pour une croisière le long du fjord. Les berges verticales sont couvertes de forêts et de cascades. Le vent est glacial, la pluie intense. Le repas, royal, avec langouste locale, est servi en arrivant à la mer de Tasman avant de faire demi-tour pour se mettre à l’ancre, à l’abri pour la nuit. Au matin, même s’il continue à faire frisquet, le ciel est d’un bleu profond, les sommets enneigés et le soleil éclatant. Quelques phoques en profitent pour paresser sur les rochers.

 

NZ-2018-1407-resized
NZ-fevrier2018-177-resized
NZ-fevrier2018-91-resized
NZ-fevrier2018-86-resized
NZ-fevrier2018-89-resized
NZ-fevrier2018-87-resized
NZ-fevrier2018-79-resized
NZ-fevrier2018-80-resized
NZ-fevrier2018-73-resized
NZ-fevrier2018-77-resized

 

Queenstown

En longeant le lac Wakatipu par une magnifique route en corniche, nous arrivons à Queenstown, l’autre capitale de l’île du sud. C’est jour férié, les terrasses des pubs sont prises d’assaut et presque partout des serveurs français venus faire leurs armes aux antipodes. C’est une ville adorable, au bord du lac avec une zone piétonne immense et accueillante. Une ville où l’on se sent bien dès son arrivée. La visite au sommet de la skyline se fait sous un soleil enchanteur. Les amateurs de sensations fortes pourront délaisser le téléphérique pour lui préférer la descente en parapente.

 

NZ-fevrier2018-153-resized
NZ-fevrier2018-168-resized
NZ-fevrier2018-157-resized
NZ-fevrier2018-154-resized
NZ-fevrier2018-150-resized
NZ-fevrier2018-149-resized
NZ-fevrier2018-148-resized
NZ-fevrier2018-145-resized
NZ-fevrier2018-138-resized
NZ-fevrier2018-135-resized

 

Glenorchy

Quittant Queenstown par l’ouest, toujours en longeant le lac Wakatipu, nous découvrons l’une des routes les plus pittoresques de Nouvelle-Zélande. A chaque virage c’est une nouvelle envie de photo et les arrêts se multiplient.

Au bout du bout du lac, le village de Glenorchy marque la fin de la route et l’entrée dans le paradis des randonneurs. Chemins parfaits, passerelles pour traverser les zones humides sur fond de montagnes légèrement enneigées dans un calme naturel, les randonnées sont inoubliables.

 

NZ-fevrier2018-225-resized
NZ-fevrier2018-174-resized
NZ-fevrier2018-171-resized
NZ-fevrier2018-163-resized
NZ-fevrier2018-144-resized
NZ-fevrier2018-139-resized
NZ-fevrier2018-100-resized

 

Haast, les glaciers, Hokitika

Poursuivant notre périple par la côte occidentale de l’île, nous longeons la mer de Tasman à partir de Haast. Le littoral, souvent sablonneux porte les stigmates d’une tempête récente. Les plages sont couvertes de débris.

Plus loin, sans crier gare, sans monter en altitude, nous arrivons aux glaciers. Hélas, les accès sont fermés à cause de la tempête : impossible de se rapprocher des langues glaciaires pourtant si proches. Les quelques sentiers encore praticables sont couverts de fougères arborescentes. Pour un peu on se croirait dans Jurassic Park !

A Ross, sans aucun avertissement, la route multiplie les virages à angle droit. Certaines maisons se parent d’un bric à brac automobile, d’une multitude de roues, d’un fouillis de plaques d’immatriculation. Etonnant…

Et ce fouillis continue sur la plage d’Hokitika où les fortunes de mer sont transformées en œuvres d’art éphémères sur la plage rectiligne.

 

NZ-fevrier2018-234-resized
NZ-fevrier2018-232-resized
NZ-fevrier2018-230-resized
NZ-fevrier2018-229-resized
NZ-fevrier2018-217-resized
NZ-fevrier2018-210-resized
NZ-fevrier2018-208-resized
NZ-2018-1418-resized
NZ-fevrier2018-206-resized
NZ-fevrier2018-199-resized

 

Arthur’s Pass

Mis à part les highways littorales, une seule route de montagne traverse l’île en passant par Arthur’s Pass. Notre antique voiture de location s’époumone à gravir les fortes pentes. A elle seule, la location de voiture mériterait un chapitre entier et on ne peut pas dire que cela soit à l’honneur de la Nouvelle-Zélande. On peut même dire que ce fut notre pire expérience en la matière ! Bref, et fort heureusement, le paysage est grandiose jusqu’à arriver au plateau sommital, battu par un vent glacial.

 

NZ-fevrier2018-245-resized
NZ-fevrier2018-242-resized
NZ-fevrier2018-241-resized
NZ-fevrier2018-237-resized
NZ-fevrier2018-239-resized
NZ-fevrier2018-140-resized
NZ-2018-1431-resized
NZ-2018-1429-resized

 

NOUVELLE ZELANDE 2016

 

La Nouvelle-Zélande … Antipodes de la France métropolitaine, n’est qu’à cinq heures d’avion de Tahiti, une aubaine ! D’où que l’on vienne, l’arrivée se fait presque exclusivement par Auckland, la capitale. C’est bien sûr la ville la plus importante de l’île du Nord, par laquelle nous commençons notre visite. Dans l’épisode suivant de nos aventures, nous partirons dans l’île du Sud … 

 

Ile du Nord …

Auckland est la porte de la Nouvelle-Zélande : par son port arrivent toutes les containers et par son aéroport, tous les passagers. C’est la seule très grande ville du pays des kiwis et son urbanisation est résolument moderne avec comme emblème la Sky Tower. Fort heureusement, il y a encore de nombreux restaurants sympathiques où le personnel est bien souvent … français ! Pays d’élevage, les panoramas sont superbes mais la météo très capricieuse dissimule parfois des trésors. Au Cape Reinga, bout du monde, ambiance de tempête en face de la mer de Tasman. 

 

NZ2
NZ3N
NZ4N
NZ7N
NZ10N
NZ12N
NZ11N
NZ14N
NZ15N
NZ13N

 

Pour faire pousser des moutons, de nombreuses forêts ont été déboisées, laissant la place à des landes immenses et des panoramas pittoresques. Heureusement, les étendues sylvestres sont maintenant protégées avec les palmiers-fougères, impressionnants et quelques forêt de kauris, arbre endémique, immense. Surexploité, il a presque disparu. Et quand on sait qu’il lui faut 800 ans pour atteindre sa taille adulte …

 

Ile du Sud …

La capitale de l’île du sud, Christchurch a été touchée par un violent tremblement de terre en 2011. La ville en porte encore les stigmates et la cathédrale toujours éventrée est environnée de nombreux chantiers. Sur l’Avon, c’est la tranquillité absolue, en barque, au milieu d’un parc immense. 

En remontant vers le nord, la côte est magnifique, faite de fjords qui s'ouvrent sur des plages peu fréquentées et pourtant très belles. Dans Abel Tasman National Park, les chemins de randonnée, particulièrement bien entretenus, nous emmènent dans des lieux isolés et magnifiques. Point d’orgue, le Farewell Spit, banc de sable en forme de corne qui termine l’île au nord. On ne s’attend pas à trouver cette mer de sable et de dunes si près de l’océan. Et toujours personne, ce paysage est pour nous seuls, un vrai bonheur. 

 

NZ25S
NZ26S
NZ29S
NZ27S
NZ30S
NZ32S
NZ31S
NZ34S
NZ33S
NZ36S

 

A Hokitika, les gorges sont remplies d’une eau gris perle que l’on peut admirer depuis un pont suspendu. A quelques pas de là, une promenade dans la canopée se fait par tout un jeu de passerelles à une trentaine de mètres du sol : émotion garantie ! 

La traversée de l’île peut se faire avec le Kiwi Rail entre Greymouth et Christchurch en TGV ou train à grandes vibrations mais le spectacle est superbe visible depuis des voitures ouvertes en plein air.